Conseils candidats | Réussir son entretien d'embauche en startup

Chez Ignition Program, notre spécialité est de recruter et accélérer des candidats à fort potentiel entrepreneurial dans les startups les plus prometteuses.

Aujourd'hui on a décidé de t'aider à préparer au mieux l'étape LA PLUS STRESSANTE car la plus importante de toutes : l'entretien d'embauche...! Le maître mot ? Ta réussite à faire coïncider les problèmes/enjeux de ton interlocuteurs à tes capacités/compétences.

Découvre sans plus attendre le top 10 des conseils pour réussir son entretien en startup (et ailleurs), identifiés après avoir suivi des milliers d'entretiens... et arrête de chercher le job de tes rêves : décroche le !


AVANT L'ENTRETIEN


1 / Do your research !

Un entretien ça se prépare !

La première chose à faire après avoir été recontacté(e) par une startup c'est d'écumer Google et les réseaux sociaux (LinkedIn, Instagram, GitHub...) et de devenir littéralement imbattable sur la boîte et son écosystème !
Tout compte : le business model, l'ambiance, leurs valeurs, leurs attentes, les levées de fonds, leurs ambitions, leur manière de communiquer... Grâce à tes recherches, tu trouveras des questions plus intéressantes à poser que "Quel est le chiffre d'affaires de l'entreprise ?". Mieux encore, cette connaissance approfondie de l'entreprise te permettra d'avoir une posture, un ton et un langage adaptés.

alt

Par exemple : si tu viens en entretien pour rejoindre l'équipe Ignition Program en costume cravate, et surtout sans envie de partager ton énergie et ta bonne humeur, tu te rendras rapidement compte que ça ne correspond pas aux codes de la boîte et tu pourrais ressentir un décalage. Or, plus on est à l'aise, plus on est convaincant(e)!

TO DO : Tu dois savoir quelles missions correspondent au poste, quel serait ton rôle pour pouvoir construire ton propre discours. Avoir fait tout ce travail de préparation te permettra à chaque question de faire facilement des connexions entre ton propre parcours et les attentes pour le poste, de mener la conversation et de l'alimenter avec des éléments concrets, professionnels et personnels.

2 / Connaître tes interlocuteurs

Avec Internet et les réseaux, il est devenu très facile de savoir précisément qui fait quoi dans une boîte. Notre conseil : regarde les profils des gens de l'entreprise dans laquelle tu vas passer un entretien (NB : pas en mode stalker psychopathe, on parle plus de visiter leurs LinkedIn et prendre connaissance de leur parcours pro que de vérifier leurs photos de vacances sur Instagram !). Te renseigner sur ton futur recruteur te permettra de t'adapter, de trouver des points de convergence mais surtout de comprendre ses attentes, sa manière de fonctionner et sans doute ce à quoi il pourrait être sensible chez toi (et que tu pourrais mettre subtilement en avant).

Par exemple, Caroline Pailloux (CEO et fondatrice de Ignition Program) comme beaucoup d'entrepreneurs qui se lancent dans la création de start-ups a un côté foufou et est sensible aux déglingos. Conscient(e) de cette spécificité, n'hésite pas à mettre en avant les aspects les plus originaux de ton parcours, car ce sera un plus pour te démarquer !


LE JOUR DE L'ENTRETIEN


Pense à ne pas venir les mains dans les poches ! Apporte une version papier de ton CV et un petit carnet pour prendre des notes.


3 / Le timing

Ensuite prévois d'arriver dans le quartier où aura lieu l'entretien une demi-heure à l'avance ! 30 minutes ça peut paraître long mais c'est le temps qu'il te faudra pour te mettre dans des conditions optimales.

Avantages :

  • Si tu n'es pas pressé(e), tu ne courras pas après le temps et tu ne courras pas tout court ! Pas d'auréoles sous les bras, pas d'air essoufflé ni de joues toutes rouges...

  • Tu auras le temps d'aller boire un café ! Tu pourras te détendre, relire éventuellement tes notes et te mettre en condition.

  • Tu pourras activer le mode super-héros ! Petite astuce (pour les timides notamment) dont Amy Cuddy parlait dans un TED Talk sur le "body langage" : pendant 5 à 10 minutes prends des "high power poses" (ou postures de super-héros) ! Elles boosteront ta confiance en toi et communiqueront des ondes de winner à ton interlocuteur ! Promis, ça marche :)

alt

TO DO : On te conseille de sonner et d'entrer dans les locaux où tu as rendez-vous 5 minutes en avance. En plus de montrer que tu es ponctuel(le), sérieux(se) et organisé(e), ces précieuses minutes te permettront de te familiariser avec l'atmosphère de la boîte, de t'acclimater à son environnement.


PENDANT L'ENTRETIEN


4 / Avoir un point de vue objectif sur soi-même

Pendant un entretien d'embauche on va chercher à savoir quel type de collaborateur tu serais pour déterminer si l'on se projette ou non avec toi. On va donc explorer tes expériences passées et attendre de toi du recul et de l'objectivité. Demande-toi comment tu es perçu(e) par tes ex-collègues et ex-patrons ou mieux, demande-leur directement !

TO DO : Appuie-toi sur ce qu'ils ont pu écrire en recommandation sur ton profil LinkedIn. Tu peux aussi questionner ton entourage sur la manière dont il te perçoit (discussions croustillantes et éclairantes en perspective 😉).

A éviter : Les propos anxiogènes ou les médisances envers eux. Un recruteur qui t'entend dire du mal des autres se dira qu'à l'avenir tu pourrais en dire autant de lui et ne voudra pas t'intégrer dans sa boîte !


5 / Se montrer curieux et prendre des notes

Prépare en amont des questions concrètes sur la prise de poste et surtout écoute les réponses pour savoir rebondir et engager une discussion. Il faut tout faire pour transmettre au recruteur ton enthousiasme, une belle énergie et ton envie de travailler pour son entreprise !

TO DO : Préparer des premières idées que tu pourrais mettre en place sur tes 100 premiers jours dans l'entreprise. Quelles seraient tes premières tes suggestions ? Ton plan d'action ? Il ne s'agit pas de dire "Je suis nouveau et je sais tout" ou pire "Je vais vous apprendre à gérer votre boîte", mais montrer, avec les pincettes nécessaires, qu'on est déjà force de proposition et qu'on se voit intégrer l'équipe.

À éviter : Les questions du genre "Vous quittez le bureau à quelle heure le soir ?" et "Combien de jours de vacances vous prenez à Noël ?". Bien sûr que c'est important, mais au moment d'un 1er entretien, ces questions peuvent mettre des doutes sur ta motivation et ton côté bosseur.


6 / Etre dans la projection

Bosser en start-up c'est baigner dans un univers en constante évolution et être conscient que le métier pour lequel tu postules aujourd'hui sera très différent demain, qu'il pourrait même disparaître (ce serait le cas de 50% des métiers actuels selon différentes études) au profit d'un autre qui n'existe pas encore. Il y a 5 ans, on ne recrutait que très peu de "growth hackers" ou de "développeur full stack" et il y a 10 ans encore moins de "community managers".

Il faut que ton entretien témoigne de cette flexibilité et de ce sens de la prospective à ton recruteur car plus qu'à ton passé et ton expérience, c'est à l'avenir qu'il s'intéresse. Plus tu démontreras tes qualités d'adaptation, tes facilités à apprendre, plus il se projètera dans une collaboration avec toi.


7 / Savoir parler de ses échecs ou de ses difficultés

Quand on passe un entretien, on est forcément amené à parler de soi et de son parcours. Or, on a TOUS vécu quelques difficultés ou des échecs. C'est le moment de prendre du recul et d'en faire une force !

TO DO : Raconte une histoire autour de cela : ce que ça t'a enseigné, la persévérance, la résilience, la bienveillance envers les autres... Savoir avoir un regard positif sur toutes tes expériences, bonnes ou moins bonnes, montre une hauteur de vue et de la maturité !

À éviter : Répondre "Je ne sais pas" ou blâmer les autres. Tout propos négatif orientera ton entretien dans une mauvaise direction.


8 / Veiller à la fluidité de la conversation

L'entretien doit être un dialogue. Essaye d'être sincère et de te détacher à un moment donné de ta préparation, car une personne avec un discours trop formaté aura du mal à convaincre et à attirer l'empathie.

Et si tu sais que tu es très introverti(e), applique-toi à ne pas laisser l'interlocuteur faire toute la conversation (même avec les compétences requises, tu ne ferais pas forte impression) ! Ouvre-toi, montre ton potentiel et ne te contente pas de réponses laconiques.

A l'inverse, si tu es bavard(e) de nature, ne monopolise pas la parole, laisse des temps de pause et contrôle ton flot de paroles !


9 / SMILE !

alt

Passer un entretien c'est stressant mais n'oublie jamais de sourire ! C'est TRÈS important ! Il faut qu'on ait envie de bosser avec toi et de te voir tous les jours. Les startups sont souvent des structures jeunes, où les gens sont soudés et où l'on cultive une ambiance familiale. Les qualités humaines et l'énergie positive que tu dégages compteront donc autant que tes compétences !

APRÈS L'ENTRETIEN


10 / Envoyer un mail de follow-up !

Un entrepreneur sera extrêmement sensible à ce type de prise d'initiative de ta part (si tu montres que tu es structuré dès maintenant, tu prouves que tu le seras aussi dans ton futur job). Voici ce que nous préconisons pour un effet WAOU garanti :

  • précise ce que tu as compris des échanges (résumé)
  • mentionne les next steps
  • donne ton feedback / ressenti sur l'entretien
  • n'hésite pas à remercier ton interlocuteur pour son accueil

Formuler des remerciements pour l'accueil et la qualité des échanges lors de l'entretien permettra de dédramatiser les enjeux mais aussi de montrer que tu accordes de l'importance à la communication, ce qui est essentiel et très apprécié. On ne le dira jamais assez, la startup c'est de l'humain !


Tu as maintenant des conseils de pro pour que ton entretien d'embauche soit une réussite. Tu as d'autres conseils ou astuces qui ont fait leurs preuves? Partage-les avec nous et on les inclura dans l'article !

Et si cet article t'a plu, fait sourire ou que tu souhaites nous aider à nous faire connaître, partage-le sur les réseaux sociaux !

top