Culture | Pourquoi recruter des déglingos ?

Pour créer sa start-up, il faut être un peu déglingo ! Tous les entrepreneurs le sont. Et pour faire ces projets déglingos, il faut aussi recruter des déglingos.

Chez Ignition, on a remarqué que de nombreux talents avaient leur côté déglingo. D’ailleurs dans notre start-up, on ne recrute que ça... et on assume ! Vous en doutez ? La preuve en vidéo avec le témoignage de Caroline, fondatrice d'Ignition Program !

« Pour gagner on n’a pas besoin de gens pas mal dans plein de domaines, on a besoin de gens EXCEPTIONNELS dans LEUR domaine… Des gens exceptionnels qui travaillent sur leurs forces plus que sur leurs faiblesses, et qui assument leurs imperfections, leur I-DEN-TI-TE ! » - Conseil d'Edgard Grospiron

1. Recruter des déglingos, ça génère du business !

Alt Text #Short #Janvier

Le premier de la confrérie de gens déglingos chez Ignition, c’est Lucas. Il y a deux ans il était notre premier employé . Aujourd’hui il est associé.

Et pour illustrer son côté déglingo, ça fait par exemple 15 mois qu’il se ballade en short… Oh dit comme ça le 13 mai ça paraît pas invraisemblable ; mais quand on a RDV le 12 janvier par -15° dans un fonds d’investissement où tout le monde est en costard noir et qu’il arrive en bermuda et baskets roses, je vous jure qu’il y a un court moment où il faut assumer tout de même…

Et bien, contre toute attente ça marche du feu de Dieu pour nous faire connaître ! Comme il dit : « Comme la première minute, on me prend pour un charlot, dès que je dis des trucs intelligents, ça marque ! »

Donc… le côté déglingo, ça marche ;)

2. Recruter des déglingos, ça ouvre l'esprit !

alt #CEO #CTO

Autre exemple : il s’est mis à faire du vélo récemment. Mais avec lui c’est tout de suite je fais Paris-Pau à vélo, et je m’inscris dans une start-up de livraison de repas pour devenir livreur les soirs et jours fériés… Juste histoire de pédaler !

On pourrait se dire qu’à part faire les mollets, ça ne sert à rien. Mais il y a appris plein de bonnes pratiques sur les opérations en travaillant pour ces start-ups stars de la logistique... Il a beaucoup mieux compris comment fonctionnaient certaines de nos start-ups avec ces expériences étranges !

Donc… le côté déglingo, ça rend open-minded ;)

Au début j’ai laissé faire, parce que je me disais qu’avec ma jeune start-up à la viabilité incertaine, si je faisais ma vieille chouette, je n'allais pas retenir longtemps les équipes. Je ne regrette pas… A chaque nouvelle folie, une nouvelle opportunité !

3. Recruter des déglingos, c'est recruter des personnalités exceptionnelles !

alt

Du coup j’ai commencé à me dire que ce côté déglingo, c’était un atout, qu’il fallait probablement cultiver… A la recherche d’un nouveau matchmaker j’ai rencontré Alice.

Alice parle 7 langues parfaitement. Et elle est hyperactive, hyper enthousiaste et hyper tactile. Alice a dansé la lambada lors de son entretien d’embauche. Toute l’équipe a pris peur, elle pas du tout... Elle a commencé il y a 5 mois et a une courbe d’apprentissage complètement démente… Elle cartonne !

4. Et c'est toute une génération d'entrepreneurs déglingos en route !

alt #TeamIgnition

Alors oui bien sûr je flippe beaucoup trop souvent avec cette équipe ! Mais quelle chance j’ai eue de leur avoir fait confiance ! On a une Génération Y et bientôt Z qui ne veut plus tenter d’élaborer des plans de carrière voués à être déjoués par la vie, une génération qui cherche à vivre des expériences fortes qui leur ressemblent. Car c’est une génération d’Entrepreneurs !

Une génération qui a compris que les formules du passé ne fonctionnent plus. L’entreprise n'est plus capable de leur apporter la pérennité et la progression planifiée qu'elle offrait à ses parents. C'est une génération qui a besoin de disrupter la conception du succès. Et la nécessité de disrupter fait naître les entrepreneurs !

C'est une génération audace aussi car le numérique a transformé le rapport à l'autorité en mettant le savoir à portée de clic et a donné à cette génération ce qu'il faut pour oser !

Et une génération agile enfin car notre rapport au temps a changé. Tout change de plus en plus vite. Les turnovers sont en hausse, dans une situation économique pourtant difficile. Car cette génération veut faire passer le pourquoi avant le comment, s’accomplir pour réussir, et juge sa réussite à travers son ressenti, son expérience personnelle.

Je suis convaincue qu’on décuple la motivation et l’engagement de son équipe à les laisser construire leurs expériences, autour de celle qu’on leur propose en tant qu’entrepreneur.

PS : Mais vous savez quand je dis merci et bravo à tous ces gens vous savez à qui ça fait du bien? A moi, car … si j’étais restée chez CapGemini y aurait pas de bermuda et pas de lambada ! 😉

Author image
Programme de recrutement et d'accélération de hauts potentiels entrepreneuriaux dans les startups les plus prometteuses. Découvrez, innovez, bâtissez aux côtés des meilleurs entrepreneurs.
Paris Website
top