6 problèmes de salariés en start-up et nos solutions

TL;DR : Salarié d'une start-up, tu rencontres un problème ? Il n'y a pas mille façons de les résoudre ! Communique avec ton manager, exprime tes frustrations, tes griefs mais aussi tes joies, tes satisfactions ! Fais ton possible pour nouer des relations fortes avec tes collègues. Vous vivez ou allez vivre une aventure entrepreneuriale ensemble qui pourrait devenir exceptionnelle et changer vos vies, communiquer est donc la clé qui débloque bien des situations que l'on croit insurmontables!

Vous l'entendrez souvent : travailler en start-up, c'est une aventure de dingue ! Pour toute personne avec la fibre entrepreneuriale et l'envie d'impacter au quotidien dans son job, rejoindre ce genre de structures est une expérience incroyable. Pour autant, il ne faut pas se voiler la face. Comme dans toutes les entreprises, les salariés des start-up peuvent rencontrer des problèmes et douter sur les moyens de les résoudre.

Dans cet article on partage avec vous des retours d'expérience de nos candidats avec certaines problématiques qu'ils ont rencontré et les solutions que nous avons trouvé pour les régler !


1 ) Mon manager n’est jamais dispo



alt

" Je n’ai aucun contact avec ma manager. Elle n'est jamais disponible."

Notre conseil : Il ne faut surtout pas se laisser s'installer un fossé entre ton manager et toi ! Si le manager n'en prend pas l'initiative lui-même (c'est toujours dommage), il faut prendre sur soi et engager le dialogue soi-même, sans attendre.

Solution trouvée : Un jour, le salarié a proposé au manager d’aller déjeuner dehors, pour sortir du cadre du boulot et libérer un peu la parole. Il a ainsi pu verbaliser son besoin d'avoir plus souvent des retours de sa part sur son travail, d'avoir un feedback car cela lui semblait important voire indispensable pour progresser et remplir ses objectifs. Il lui a même proposé de renouveler l’expérience toutes les deux semaines, ce qui a complètement changé leur relation.

2) Mon manager me fait peur


alt

"Mon boss organise souvent des réunions sur des sujets stratégiques avec l’équipe dirigeante. Ce qui m’embête et me frustre c’est que lorsque ces sujets me concernent, je ne suis jamais invité et je récupère le projet en bout de course, une fois que tout est validé. "

Solution trouvée : Quand le salarié a parlé à son manager de son besoin d'être impliqué de A à Z sur les problématiques le concernant, et bénéficier de davantage de vision, son manager a été très surpris. Il ne s'était pas rendu compte de ce besoin, et de l’impact que cela avait sur sa motivation. Il lui a rappelé que les réunions étaient ouvertes à tous et qu'il n'hésite pas à bloquer du temps pour échanger sur la vision, et qu'il lui indique les missions qu'il souhaiterait reprendre à terme (après tout, c'est toujours ça de moins à faire !).

3) Je ne sais pas quoi attendre de mon manager


alt

“Le rôle de manager en start-up est assez flou pour moi. Je ne sais pas si c'est juste la personne à qui je dois rendre des comptes ou si je peux espérer plus…"

Notre conseil : Débarquer en start-up ou dans toute nouvelle boîte peut être très déroutant. Cela prend du temps de comprendre la place de chacun pour enfin trouver la sienne. Il existe des formations pour ça, et Ignition Program propose notamment régulièrement à ses candidats sélectionnés des workshops et des learning ateliers sur ce type de thématique spécifique à la prise de poste.

Solution trouvée : Le salarié a assisté à une formation sur le management et a compris que le rôle de son manager était surtout de l’aider à débloquer des situations complexes. Avant, il n'osait pas trop avouer ses doutes et ses plantages et n'osait parler que de ses réussites... Par conséquent, le reste du temps, il gardait pour lui toutes ses galères ! Depuis qu'un dialogue franc s'est noué entre eux, leur relation a été transformée. Se sentir soutenu est l'une des clés pour avancer plus vite et mieux.

4) Je n'aime pas du tout mon job au quotidien !

alt

“J’ai rejoint ma start-up sur une création de poste de business developer. Je devais lancer la boîte dans plusieurs villes de province. Mais cela fait plusieurs mois que mon boulot se résume à répondre au téléphone... C’est hyper frustrant !

Notre conseil : S'ennuyer dans son boulot et n'en tirer aucun kif peut être un enfer. Pour ne pas tomber dans le piège d'une routine qui vous frustre au quotidien, il faut immédiatement songer à une réorganisation et en parler à votre manager.

Solution trouvée : Le salarié a fait comprendre à son manager qu'en l'état, son rôle n’avait qu’une faible valeur ajoutée pour l'entreprise. Dans son discours, il s’est positionné du point de vue du manager, qui a un problème immédiat (il faut faire ce phoning d’urgence), et qui pour le résoudre sacrifie à court terme l’investissement qu’il a fait en recrutant un haut potentiel. Or le manager sera le premier déçu si dans la durée il voit sa recrue cantonnée à des tâches sous-dimensionnées. Donc une fois la prise de conscience partagée, ils se sont mis d’accord pour déléguer une grande partie des appels à un stagiaire pour libérer du temps au salarié pour bosser sur des missions avec plus d’impact. A la fin c'était une opération gagnante pour tous !


5) Je n’arrive pas à m’intégrer avec l’équipe


alt

“J’ai rejoint une équipe de dev, dans une boite tech. Ils ne parlaient que de League of Legend & co. J’étais largué."

Notre conseil : Ca peut paraitre banal, mais avoir des difficultés à s'intégrer à un groupe déjà formé ne signifie pas qu'on ne peut pas tenter de créer des liens avec ses collègues individuellement. Il s'agit de repérer avec quelle personne tu pourrais potentiellement t'entendre et leur proposer de discuter hors du groupe.

Solution trouvée : Le nouveau salarié a pris son courage à deux mains et proposé des déjeuners en solo avec plusieurs personnes de l’équipe en essayant de vraiment les connaître. Cela lui a permis de se découvrir des points communs avec certains et de se sentir beaucoup moins seul !


6) Je bosse beaucoup plus que les autres, mon salaire est ridicule et je n'ai pas de stock-options…



alt

“Je donne tout pour ma startup et je ne vois pas le retour financier. Je ne suis pas très bien payé et je n'ai pas de parts dans la boîte.

Notre conseil : L'avantage d'intégrer une start-up c'est que tout n'est pas gravé dans le marbre en terme de management mais aussi en terme de finance. Dans ce genre de situation, il faut s'intéresser à ce que vivent ses collègues, cerner si ce sentiment d'injustice est partagé et voir ensemble ce qu'il serait raisonnablement possible d'envisager.

Solution trouvée : Dans cette entreprise, rares étaient les personnes qui détenaient des stock-options et les salaires des autres salariés étaient également en dessous du marché. Le salarié n'était donc pas le seul à manquer de perspective ! Les salariés ont fait intervenir un expert du sujet auprès du fondateur pour le sensibiliser aux différentes solutions qu'il pourrait mettre en place pour fidéliser ses salariés. Ensemble, ils ont mis sur pied un plan pour intéresser les salariés à la croissance de la start-up, sans pour autant diluer les parts du fondateur (ndlr : un intéressement au résultat financier, car l'entreprise est rentable), ce qui convenait à tout le monde !


Voici quelques conseils d'Ignition Program, pour gérer des situations problématiques assez typiques lorsque l'on rejoint une startup. En lisant cet article, nous espérons que beaucoup d'entre vous trouveront des pistes pour résoudre les problèmes qu'ils rencontrent dans leur entreprise. Il semble évident qu'une fois de plus, la communication joue un rôle fondamental.

Et si cet article t'a plu ou que tu souhaites nous aider à nous faire connaître, partage-le sur les réseaux sociaux !

top